Strass et paillettes sont au rendez-vous pour No guts, no glory qui a fêté l’année dernière la sortie de son troisième LP Yes, we have partying skills. Aguerrie d’une carrière de 6 années, la formation garde une forme olympique qu’un sportif, même dopé, n’atteindra jamais. Pour preuve, ce nouvel album est un véritable marathon long de 14 pistes, dynamique et varié par l’ensemble des registres qu’il touche. Définitivement punk rock US, par ses gimmicks mélodiques, parfois californien, par ses sonorités, Yes, we have partying skills lorgne également sur des tempos hardcore. Quelques soient les goûts, tout le monde trouvera son compte dans la grande fête de No guts, no glory. Cette variété est d’autant plus appréciable que le groupe maitrise jusqu’à la ligne d’arrivée son set aussi bien sur le plan structural que sonore. Coureurs de fond ou sprinteurs, parfois dans une même composition, la troupe a trouvé une complémentarité impeccable renforçant davantage son efficacité. C’est donc une médaille d’or pour No guts, no glory, champion du punk rock français.

Al.

No Guts No Glory - Yes, we have partying skillsNo Guts No Glory - Yes, we have partying skills
Tag(s) : #Kroniques Musik