En attendant la parution de The Groove Sessions Volume 3, prévue le 14 avril, Chinese Man fête dignement son dixième anniversaire accompagné de son nouvel EP Once Upon a Time. A défaut d’un gâteau et de ses bougies, le collectif hip-hop nous gratifie d’une galette deux titres, déclinés en remix et en instrumental, à déguster sans modération. Nappé d’une face A aux couleurs d’un hip hop toujours aussi irréprochable, la composition Once Upon a Time s’apprécie comme un subtil mélange de jazz et de musique latine nourri par un flow impeccable. Une recette miracle déclinée avec brio par Hugo Kant avec simplicité et des arrangements venus des péninsules arabiques. Relevé de contretemps dub, Indépendant Music s’impose comme le nouvel hymne du collectif aixois. Référence à son affranchissement et sa liberté musicale, chanté par Johnny Osbourne, cette seconde face constitue une cerise sur le gâteau enrobée de sonorités reggae et roots sous les platines de Wrongtom. Au-delà d’un simple bilan, Chinese Man ouvre avec Once Upon a Time une nouvelle page de son histoire avec une détermination et une inspiration sans faille.

Al.

Chinese Man - Once upon a timeChinese Man - Once upon a time
Tag(s) : #Kroniques Musik