C'est avec la rage au ventre et la force d'un ours que Belly Noise impose sa vision du rock à ses homologues suisses. Formé à Lausanne en 2013, le groupe sort cette année son premier single vinyl intitulé Grizzly Bear. Définitivement grunge, quand il n'est pas punk, le groupe extériorise un single puissant et rageur digne de ses donateurs des 90's. Par ses rythmiques marquées, ses basses lourdes et ses guitares omniprésentes et distordues à l'extrême, Grizzly Bear ne révolutionne pas le genre qu'il institue mais participe avec succès à sa perpétuation. Un constant également identique pour Gouge Away, reprise des Pixies qui bien que plus lente et sombre se distingue peu de l'album Doolittle. Au-delà de ses sessions instrumentales, Belly Noise marque sa réelle différence par sa chanteuse. Sa voix pop, à peine éraillée, se marie à merveille aux rugissements du groupe gagnant en douceur et en harmonie, le tout dans un travail de studio réussi. Peu novateur mais assumé, Grizzly Bear mérite sa place dans nos bibliothèques en attendant la sortie d'un premier album.

Al.

Belly Noise - Grizzly BearBelly Noise - Grizzly Bear
Tag(s) : #Kroniques Musik