Ne cherchez pas en Zouaves les soldats d’une armée disparue ou les internés d’un hôpital psychiatrique. Ces scandinaves américains, ou inversement, sont juste des puristes du rock originel remis au gout du jour avec leur second EP Hydracast. A mi-chemin entre le rock et le blues garage, la pop psychédélique et le punk rock britannique, la formation brouille les cartes pour mieux surprendre. A travers un son très old school, Zouaves exulte des riffs grassouillets appuyés par des notes et gimmicks mélodiques enrobés d’effets et un duo basse/batterie actif mais parfois trop lisse. Cette formule reste cependant efficace valorisée, par une voix haut-perchée rappelant le timbre de Robert Smith. S’éloignant des structures classiques du rock, Hydracast est également ponctué de nombreuses sessions instrumentales. Une bonne initiative tendant malheureusement à la répétition, par son respect du « couplet-refrain », alors que la quasi-totalité des titres de l’album dépasse les quatre minutes trente. Amoureux des musiques sixties et des formations originales, Zouaves séduira vos oreilles aguerries. Les autres mélomanes passeront sans doute leur chemin.

Al.

 

Zouaves - HydracastZouaves - Hydracast
Tag(s) : #Kroniques Musik