Ami de la Playstation 4 ou de la Xbox One, balance ta console et sa carte son survitaminée. L’avenir n’est pas dans le Dolby Digital mais dans les sons 8-bit de ta vieille Nintendo NES ressuscitée par Please Lose Battle pour sa dernière sortie Bedroom EP. Dans un esprit chiptune véritable, les clermontois dépoussièrent leur joujou d’enfance pour en extraire six compositions non-identifiables, réussissant l’exploit de dynamiser ses volutes sonores. Exploitée sur des lignes mélodiques blufflantes, la NES retrouve un souffle de vie entre les mains d’un duo qui en impose avec ses rythmiques et ses riffs de basses excellemment calibrées. La crise d’épilepsie n’est pas loin tant que Bedroom EP désoriente par sa frénésie hypnotique et sa dimension expérimentale aussi mélodique que bruitiste. C’est à croire que Donkey Kong a abusé des champignons de Mario pour s’offrir une nuit de cauchemar dans les couloirs de Prince of Persia. Trip salvateur d’autant plus puissant que le groupe se produit sur scène dans une configuration basse/batterie illustrée par des projections live. Les geeks ont donc un nouveau messie en la personne de Please Lose Battle qui n’a pas fini de séduire les allergiques à la technologie comme les nostalgiques d’un temps finalement pas si révolu.

Al.

Please Lose Battle - Bedroom EPPlease Lose Battle - Bedroom EP
Tag(s) : #Kroniques Musik