Né de la complicité de Clémence LV et d’Ali Danel dans les faubourgs de Lille et de Compiègne, Mehaa s’apprête à prendre vie avec la sortie d’un premier album éponyme. A la croisée des influences jazz, bossa nova et chanson française, le duo exalte dix compositions toutes en légèreté et gaieté communicatrice. Accompagnée d’une guitare manouche, fil conducteur de l’album, la voix de Clémence nous transporte au gré de son timbre à l’aise dans l’épaisseur ou la limpidité. Cette simplicité mélodique constitue la force du groupe qui trouve pourtant un second souffle dans ses nombreuses références. Si Django Reinhardt, Caravan Place ou encore Thomas Dutronc trouvent un écho auprès de Mehaa, c’est bien auprès de Lily Allen que le binôme puise sa joyeuse désinvolture alors que l’indie-rock de Zee Avi nourrit sa vivacité. Objet d’une production soignée, rappelant les craquements de nos vieux sillons et des anciens enregistrements de jazz, Mehaa finit de convaincre par son emprunte à la fois intemporelle et moderne. Actuellement en tournée dans l’agglomération lilloise, il est certain que la bande franchira prochainement les frontières de sa région natale pour promouvoir son premier essai discographique aussi ravissant que réussi.

Al.

 

 

MehaaMehaa
Tag(s) : #Kroniques Musik