C’est sous le pseudonyme digne d’un rappeur de Seine-Saint-Denis que Geoffroy Laporte, alias Jessica93, dévoile son deuxième album Rise. Guitariste et bassiste accompagné d'une pédale loop, l’artiste solo s’est engagé en 2010 dans un registre mêlant noise, shoegaze et punk soutenu par une boite à rythme. De ses ténèbres influences, le parisien extirpe une poésie glaciale et entêtante. Guidé par des motifs rythmiques aussi lo-fi que cheap, Jessica93 dévoile une ritournelle hypnotique de riffs simples mais enivrants. La réverbération volontairement excessive de chaque titre nourrit ce tourbillon abyssal aussi mélodique que bruitiste. Dans cet écho infini, la voix à peine posée et également enrobée de pédales d’effets parachève cette impression d’incommensurable. Cette dernière semble par ailleurs douceur face aux distorsions souillées rappelant les grandes heures du grunge. Par ses nombreuses références et son évidente clarté, Rise possède un statut fédérateur. A l’image d’un premier LP également remarqué, la scène indépendante ne cesse à juste titre de chanter les louanges de Jessica93. Voilà un blase qui n’a pas fini de nous enchanter.

Al.
 

Tag(s) : #Kroniques Musik