Nouveau projet de Cadillac, producteur et beat maker de la scène hiphop et électro, Artemus Gordon envahit la planète Terre aux commandes de son vaisseau The Gathering. En seulement cinq titres, l’artiste explore les fondements d’une space électro aussi cheap que sentencieuse. A l’image des productions de Kavinsky, Pertubator et Lazerhawk, Artemus Gordon ressuscite les sonorités kitchs mais pas moins adorables des années 80. A coup de synthétiques synthés spatiaux et de rythmiques artificiellement gonflées, le beat maker réussit un retour authentique dans le passé. Les fans de science-fiction à l’ancienne et de films de John Carpenter se réjouiront de ce revival surnaturel. Artemus Gordon opère également une jonction temporelle avec les années 90. The Gathering jongle alors avec les sonorités plus hard de la techno et de l’eurodance, à l’image des premières productions de Daft Punk. Malgré ces inspirations plus récentes, l’EP préserve une certaine homogénéité tendant parfois à la répétition. Les montées crescendo bien que réussies animent ainsi l’ensemble des compositions. Z.P.G, titre conclusion de The Gathering, tente cependant de briser cette dynamique par son tempo modéré et ses rythmiques plus effacées. Rassembleur des divers ramifications de l’électro, Artemus Gordon s’impose comme un Objet Valable Nullement Irritable.

Al.

Artemus Gordon - The GatheringArtemus Gordon - The Gathering
Tag(s) : #Kroniques Musik, #Electro