Collectif de musiciens canadiens, Bears of Legend s’impose cette année en France avec son nouvel album Ghostwritten Chronicles. Reconnu outre-Atlantique, le groupe exporte les résonances de son pays inspirées par les musiques traditionnelles et le folk. Entre océan et Belle-Province, ce périple de treize compositions, relatant des épopées marines d'un véritable vieux journal de bord, trace son chemin au travers de sonorités acoustiques limpides d’instruments à cordes. Guitares, violons, ukulélés et banjos s’harmonisent sur des rythmes amérindiens, source de la musique canadienne, assurées par une batterie énergique. A travers cette qualité d’exécution, Bears of Legend côtoie les Cowboy Fringants, autre grand nom du genre. Si il reflète à juste titre les racines de la musique québécoise, Ghostwritten Chronicles se conjuge aussi à l’internationale, la formation nous gratifiant d’une pop efficace et moderne. A travers une production impeccable, l’album dégage un spleen envoutant guidé par de sublimes lignes de piano. Cette tendance à l’ouverture incite le groupe à chanter en anglais. Seule une composition en français gratifie Ghostwritten Chronicles (Encore). Cette dernière bien de qualité s’avère trop seule pour représenter la langue de Molière. Pas de quoi énerver cependant un ours mal léché. Bears of Legend représente dignement sa musique originelle à ses cousins hexagonaux.

Baron Nichts

Bears of Legend sera en concert à Paris
au Pan Pipper le 2 avril prochain.

 

Bears of Legend - Ghostwritten ChroniclesBears of Legend - Ghostwritten Chronicles
Tag(s) : #Kroniques Musik, #Folk, #Rock, #Pop, #Musique traditionnelle