Avec le changement des différents membres du groupe, excepté Thomas Boulard le chanteur, Luke revient avec un cinquième album dont la qualité n’a d’égal que celle des précédents opus. Contrairement à l’album précédent, qui s’était fixé dans un registre plus calme, Pornographie, titre de ce nouvel LP, inscrit Luke dans un univers plus rock, plus rythmé, plus dansant même. Pourtant ce sont par les textes eux-mêmes que cet album sort au lot. Plus engagé, Luke s’en prend à la téléréalité, aux médias, aux boîtes de nuits, au racisme ou encore au FN avec le titre Quelque part en France. Ce registre à la tonalité plus sombre ne fait que refléter les temps difficiles traversés lors de sa composition. Si le titre C’est la guerre, qui a servi de promotion n’est pas le meilleur titre de l’album, il en reste pas moins représentatif de son style mais cache en vérité de véritables perles telles Rêver tue ou Indignés. C’est sous le signe de l’innovation que Luke crée un album puissant, agréable à écouter et engagé. Une chose est sûre, la bande en tête de liste des représentants du rock français et est parti pour y rester.

Vincent

 


 

Retour à l'accueil