A l’aube de son nouvel EP Plastic Gun Fight, So Was The Sun semble bien éclairé à son sujet. Né entre Paris et le Danemark, le trio distille un rock fondamental aussi nostalgique qu’actuel. Mélodique comme leurs collègues anglais, abrasif tels leurs confrères américains, le groupe rayonne à l'international et nous aveugle de cinq compositions efficaces. La formation réussit le pari d’un registre varié et accessible à mi-chemin entre Pearl Jam et Franz Ferdinand. Plastic Gun Fight s’avère ainsi entrainant par ses rythmiques subtiles, ses riffs lourds ou ses accords légers. Culminant en distorsions abruptes, les voix et chœurs renforcent en dernier lieu la mélodicité de l’ensemble renforcée par quelques lignes de basse inspirées. Si il dégage une puissance homogène grâce à sa production gonflée à bloc, So Was The Sun varie ses influences selon ses titres. Débutant sur une note pop « so british » (Archery et The Cold Grap), la formation dérive par la suite dans un grunge ronronnant (Oversized). Tels deux aimants aux pôles attirés, So Was The Sun nous fait perdre le nord sans jamais perdre pied. Telle est la ligne de conduite sympathique du groupe pour séduire les amateurs d’une musique distordue simple mais universelle.

Baron Nichts

Facebook : @SoWasTheSun
Twitter : @SoWasTheSun

So Was The Sun - Plastic Gun FightSo Was The Sun - Plastic Gun Fight
Tag(s) : #Kroniques Musik, #Rock, #Pop, #Grunge