Pièce unique de la scène musicale parisienne, Waykiki Boys ne ressemble à aucune autre formation de la capitale. Naviguant entre la surf music et les musiques traditionnelles d’Amérique du Sud, le groupe confère avec son premier EP éponyme une ouverture au continent outre-Atlantique. Waykiki Boys puise l’essentiel de son énergie aux sources de la cumbia, musique et danse originaires de Colombie. Son registre s’avère hypnotique et dansant par ses rythmes ancestraux (Tu mirada). Les sonorités de la Californie éclaboussent également la bande d’un aura rock’n’roll authentique. Guitares clinquantes et réverbérées côtoient ainsi des lignes de synthétiseurs tous aussi anthologiques (White Shark). Voilà de drôles de catcheurs, abordant sur scène des masques de la lucha libre, aussi à l’aise sur les vagues californiennes que sur les hauteurs de la Cordillère des Andes. Au cœur de Paris, Waykiki Boys gambille également sur des rythmiques électroniques actuelles. Cette touche de modernité apporte à la tribu de nouvelles résonnances vivifiantes. Pas question cependant de comparer ces dernières à la grande arnaque de la Lambada. Marqué par l’originalité et la richesse musicale, Waykiki Boys jouit d’une belle crédibilité. A découvrir de toute urgence sur le ring sur scène.

Baron Nichts

Waykiki BoysWaykiki Boys
Tag(s) : #Kroniques Musik, #Rock, #Surf Music, #Cumbia, #Musique traditionnelle, #Electro