Enfanté dans les faubourgs de Paris, BLVL distille depuis trois ans son rock atmosphérique dans les salles incontournables de la capitale. Le quatuor désormais rodé à la scène sort cette année son premier EP six titres Empire of nights. Au cœur des nuits parisiennes, le groupe enchaine les compositions telles des hymnes à l’immensité. Ses riffs percutants se perdent au sein de réverbérations ostentatoires pour mieux déployer leur secret. Sous ses airs de formation rock progressif, BLVL préserve ses fondamentaux pour mieux déployer un registre pop actuelle. La bande appuie notamment ses créations de quelques nappes « électro-célestes » pour magnifier ses désirs de grands espaces. Mais ce n’est pas là ses seules impulsions. Au-delà de son ouverture efficace (Trojan), Empire of nights évoque pêle-mêle David Bowie (Emotion), le grunge (The 6th continent) ou encore le post-rock en guise de conclusion (Internal Heights). Les voix et autres guitares de l’EP gagnent alors en hauteur guidées par des rythmiques légères et joliment exécutées. C’est entre la Terre et la stratosphère que BLVL s’épand pour briller parmi les étoiles. Le premier album du groupe à venir nous promet un long et beau voyage.

Baron Nichts


 
Tag(s) : #Kroniques Musik, #Rock, #Rock progressif, #Pop