Originaire de Nancy mais inspiré des traditions mexicaines, TequilaSavate y Su Hijo Bastardo détonne dans le paysage musical lorrain. A l’opposé de l’austère fête de la Toussaint, le duo honore le rock’n’roll authentique et la Día de los Muertos pour immortaliser son nouvel album Dale! Dale! Dale!. Caché derrière ses masques de mariachis, la formation possède l’énergie du diablo pour réveiller les zombies et loups garous du Mexique et d’ailleurs. Ses riffs simples mais universels s’avèrent plus frappés que la téquila tiède du commandant Marcos. La migraine guette tant le déferlement de saturations volontaires endommagent mortellement et jubilement nos tympans. Les sonorités des plages californiennes font monter de quelques degrés cette fiesta haute en couleurs. La batterie décharnée sur l’ensemble des compositions peine à la rédemption dans cette avalanche de décibels. Ainsi soit-il, l’absolution de TequilaSavate y Su Hijo Bastardo se mérite ! Avec Dale! Dale! Dale !, le groupe résonne jusque dans les caveaux les plus profonds de la planète. L’éternité des défunts ne sera pas de tout repos. Message reçu pour les vivants. La profession de foi peut commencer notamment au Cabaret Vert où le groupe est programmé.

Baron Nichts

Tag(s) : #Kroniques Musik, #Rockandroll, #Surf Music, #Punk