Après avoir accouché d'un premier EP franchement réussi (voir la chronique ici), My Perfect Body s'exhibe en face à face pour le webzine, histoire de voir si le groupe est à la hauteur de ce nom provocateur !

Interview réalisée avec Adrien (bassiste) et Manu (chanteur) Au coup du monocle à Nancy, le 15/10/10.

Kaput Brain : Comment est né My Perfect Body ?
Adrien : My Perfect Body est né il y a deux ans avec moi même à la basse, Bertrand à la guitare et Gab à la batterie. Ce sont deux personnes avec qui j'avais envie de travailler. Le projet s'est lancé sur une idée simple : faire du rock ! Après 1 an de répète et de composition, Manu nous a rejoint au chant. Je voulais absolument sa voix pour le groupe !
Manu : J'avais déjà joué avec Adrien dans d'autre groupes. Notre collaboration s'était très bien passé. Du coup, j'ai rejoint My Perfect Body sans hésitation mais dans l'optique d'avoir un projet musical efficace. C'est d'ailleurs une des conditions que j'ai posé en intégrant la bande.

KB : Pourquoi avoir choisi ce nom ?
A : A la base, on s'est inspiré du concept "nobody's perfect". Et puis on voulait un nom en rapport avec le culte de l'apparence, omniprésent dans notre société. A vrai dire, nous sommes assez extérieurs à ça, même si on joue de nos attributs. (Rires)
B : Quoi de plus désinvolte qu'un corps parfait pour le rock and roll ! (Rires)

KB : D'où vous vient cette envie de faire du rock ? Sachant que certains d'entre vous sont issus d'univers musicaux différents ?
M : Pour moi, c'est un défi personnel. J'essaie d'aborder le plus de genre possible. Je me suis intéressé en autre au hip-hop, au cabaret théâtre et à la pop.
A : Mes racines musicales sont issues du rock des années 60 et 70. Ado, j'écoutais en boucle les vinyls de mon père. J'ai découvert Police, Alice Cooper, Jimi Hendrix, Deep Purple et d'autres grands artistes qui m'ont beaucoup influencé jusqu'à aujourd'hui.

KB : Votre son se caractérise par un combo guitare/basse/batterie puissant. Pourquoi cette envie de simplicité ?
A : Pour que ça soit direct et que ça sonne !
M : J'ai perdu beaucoup d'énergie dans des projets trop compliqués qui n'ont jamais abouti. Avec My Perfect Body, la question ne se pose pas. On avance dans la même direction. Ça simplifie pas mal les choses !

KB : Dans ce bloc instrumental, j'ai remarqué quelques sonorités reggae et pop. Vos influences vont-elles au delà du rock pur et dur ?
M : En vérité, la musique de My Perfect Body est un mélange improbable d'influences personnelles sur une base rock très 70's. La liste de nos influences est longue, à tel point qu'on a du mal à se décider sur quelle reprise faire (Rires)

KB : Quels groupes à citer malgré tout ?
M : En vrac, Queen of a Stone Age, Iggy Pop et les Stooges, Alice In Chains, Foo Fighters ou encore Nirvana, même si c'est une référence qu'on ne partage pas tous !
A : Perso, j'ai une préférence pour Pearl Jam. Mais à coup sur, je peux te citer Police ! J'apprécie beaucoup la spontanéité que dégage leur musique. Je pense que l'influence du "reggae blanc" se sent naturellement dans My Perfect Body.

KB : Le sujet de vos chansons est en rapport avec le nom du groupe ?
M : Je m'intéresse beaucoup aux modes de vies de notre société moderne. Le culte de l'apparence étant indissociable à cette dernière, les textes de nos chansons en sont souvent issus.

KB : Vous considérez-vous comme un groupe engagé ?
M : Oui, mais pas politiquement, ni religieusement. Nous sommes plutôt des engagés passionnés sur des sujets qui nous touchent personnellement.

KB : Pourquoi chantez en anglais ?
M : Une grande partie nos influences sont anglo-saxonnes. Ça a sans conteste de grandes conséquences sur nos paroles. Et puis je trouve que chanter en anglais permet d'avoir un certain détachement par rapport aux propos tenus. De mauvais textes en français sont souvent insipides.
A : J'ai du mal à me reconnaître dans ce qu'on appelle « l'exception culturelle française », surtout que l'anglais est omniprésent dans le rock.

KB : Vous avez récemment enregistré votre 1er EP Come and play (with)..." . Comment se sont déroulées les sessions avec Laurent Lepagneau ?
M : Super simplement ! On avait 5 jours pour tout mettre en boite. Ça a été speed. Mais le temps alloué a été suffisant. On aurait même eu le temps de faire quelques retouches. Mais on a finalement jugé ça inutile.
A : En arrivant, on n'avait aucune idée du son qu'on voulait. On a fait confiance à Laurent, qui a une approche très spontanée et old school de l'enregistrement. Le résultat est là !

KB : De bons retours justement de ce résultat ?
A : Pour le moment, c'est très positif. Après deux ans de boulot, c'est un peu le soulagement même si on doit encore faire nos preuves !
M : Dans le pire des cas, on nous a dit qu'on ne révolutionnait pas la musique mais que ça restait très efficace ! Je prend ça comme un compliment.

KB : Après le studio, vous allez monter sur scène le 13 novembre prochain pour jouer en première partie d'Ange à l'Autre Canal. Pas trop la pression pour ce premier concert ?
M : A fond ! Mais c'est l'occasion de faire nos preuves. Et puis c'est la classe de jouer dans de telles conditions. Ça va faire des jaloux, que je comprend totalement. (Rires)
A : C'est une autre bonne nouvelle qui tombe pour le groupe. Le projet avance bien. Ça fait super plaisir !

KB : Pas d'autres dates de prévues pour le moment ?
A : Pour l'instant non. Mais on cherche pour continuer sur notre lancée. Entre autre, nous avons le projet d'organiser un vernissage sur Nancy pour l'EP.
M : Les possibilités de jouer ne manquent pas !

KB : Quels sont les autres projets à venir ?
A : On réfléchit pour un album courant de l'année prochaine. Affaire à discuter et à suivre !
M : Sur le court terme, on organise la diffusion de l'EP, par l'intermédiaire des radios et des magazines spécialisés. Certaines personnes attendent le groupe avec impatience. C'est pour eux le rêve d'une vie qui se concrétise (Rires).

KB : Bien, bien. On a fait le tour des questions. Un mot à ajouter pour conclure ?
M : My Perfect Body, c'est possible ! (Rires). Plus sérieusement, merci à Estelle pour le visuel qu'elle a apporté au groupe.
A : Je suis resté raisonnable jusque là donc je ne dirais pas de conneries (Rires). Je préciserai juste que My Perfect Body est une aventure avant tout humaine. On s'amuse à fond et c'est finalement le plus important !

 

 

Tag(s) : #Kroniques Musik