myster_mobius.jpg Les mathématiques sont-elles compatibles avec la musique ? La question mainte fois posée par des scientifiques préoccupe semble t-il les musiciens d'aujourd'hui. Hommage au mathématicien August Ferdinand Möbius, inventeur du ruban portant son nom, Myster Möbius réalise avec son premier album éponyme la parfaite adéquation hypnotique entre le rock, le dub et l'électro. La formation instrumentale, créée entre Thionville et Budapest, traduit ici un univers mathématique serein et oppressant, passéiste et futuriste, semblant aussi complexe que les progrès de l'humanité dans la science des chiffres. Pourtant, force est de constater que les musiciens, grâce à une excellente maîtrise de leurs instruments et du déroulement « infini » et judicieux de leurs compositions, réussissent parfaitement à convaincre les plus réticents à la musique instrumentale. Seule ombre au tableau, le son de ce premier EP s'avère trop froid et brut. Mais cela n'est pas une excuse pour s'abstenir de découvrir la qualité du trio sur scène, accompagné par des projections d'images animées, référence au cinéma muet et aux sciences du XIXe siècle, à l'esthétique très réussie.
 

Myster Mobius sera en concert aux Trinitaires à Metz le 13 octobre 2011 avec Chiki liki tu A (Sk) et ApatT (Liverpool) et au Caveau du grand Sauvoy à Nancy le 16 octobre avec Dead Elephant (It) et Chiki liki tu A (Sk).
 

Al.

Site internet : http://www.myspace.com/mystermobius
Contact : mystermobius@orange.fr 

 

Tag(s) : #Kroniques Musik