Miki Dora, icône rebelle du surf californien, jouissait du plaisir des vagues sans rien en attendre en retour. Cette maxime lui a valu une aura à l’origine de Dedicated Nothing, groupe rock landais au crépuscule de son premier album Dwan to dusk. Sous ses apparences de groupe surf music inspiré des plages californiennes, The Dedicated Nothing cache une réelle sensibilité mélodique pop et rock d’outre-manche. A défaut de surfer les vagues anglaises, le groupe glisse sur ces multiples registres pour mieux marquer son empreinte et son actualité. Preuve en est le titre Leaving you, irrémédiablement imprégné des sonorités des Beach Boys mais définitivement rock par le son de ses guitares et sa voix proche du timbre de Brian Molko, leader de Placebo. La britpop ou encore le registre d’Artic Monkeys trouve ici un nouveau souffle par ses arpèges et ses mélodies mineures de bon aloi. Et quitte à transcender les genres, les biarrots ne s’avèrent pas dépourvus d’une certaine énergie punk libérée par les Buzzcocks il y a bientôt trente ans. Voilà donc un album transgénérationnel démontrant toute la vivacité de la surf culture. De quoi apprécier pour de bon les couchers de soleil océaniques, qu’on soit ou non amateurs des planches.

Al.

The Dedicated Nothing - Dawn to duskThe Dedicated Nothing - Dawn to dusk
Tag(s) : #Kroniques Musik